Les LANDES. Des charmes cachés !

Combien de fois ai-je entendu cette phrase :

Il n’y a rien à voir dans les Landes.

Je vais essayer de vous en faire découvrir ses charmes, hors des sentiers battus.

Résultat de recherche d'images pour "Les landes"

Ne vous attendez pas à ce que surgisse un berger juché sur ses échasses, surveillant son troupeau de moutons. Ils sont couchés dans les livres d’images. Certains ont disparu au fond des marécages depuis que, selon la volonté de Napoléon III, on a planté une forêt de pins qui les ont asséchés.

Résultat de recherche d'images pour "Les landes"

Les conifères se pressent par milliers le long de routes rectilignes, sur des distances telles qu’une poignante monotonie nous étreint ; d’où le sentiment qu’à part ces géants habillés de vert, hiver comme été, les Landes n’offrent que peu d’intérêt. L’âme des bergers subsiste pourtant, il suffit d’écouter le vent, porteur de mémoire. Depuis quelques années, un pâtre nostalgique de cette époque révolue a endossé la houppelande ; il parcourt le pays sur ses tchanques et il a ressuscité la transhumance.

Tournons cette page de poésie pour nous arrêter à Solférino. Ici plane le fantôme de Napoléon III. Sur l’impulsion de l’empereur, des essais de culture ont été faits, notamment de coton. Le long d’une route s’alignent des cottages autrefois occupés par les ouvriers. Un musée désormais fermé gardait le vélo et l’appareil photo de Félix Arnaudin avec lesquels ce collecteur de souvenirs sillonnait la région. Aujourd’hui, ces deux témoins de l’histoire régionale sont visibles au musée d’Aquitaine, à Bordeaux. Solférino demeure, émouvant village oublié au coeur de la lande, comme un reflet d’autrefois.

Du pétrole et des vaches

Naguère aussi oublié que Solférino, Parentis-en-Born s’est soudain réveillé pour devenir un Dallas en miniature. En 1953, le pétrole a jailli.

Résultat de recherche d'images pour "Les landes Parentis-en Born"

De la forêt et des eaux du lac ont émergé des puits. Le village a grandi, est sorti de l’anonymat. Aujourd’hui l’or noir coule toujours. Des structures d’accueil se sont développées et attirent bien des visiteurs. Lorsque j’ai appris que des courses de vaches avaient lieu dans des arènes, j’en suis restée abasourdie : «Ils sont fous ces Landais !» Je précise  que je réprouve fortement les corridas. On Visite l’église et on remarque une porte basse murée flanquée d’un petit bénitier. Durant plusieurs siècles, une communauté fut mise au ban de la société. Ces gens, on les appelait les 〈cagots〉 soi-disant descendants des lépreux, ce qui expliquerait cette discrimination. Ils n’avaient pas le droit d’entrer dans les églises que par ces portes basses, en courbant l’échine dans une attitude d’insupportable soumission !

On mange des gâteaux aux pignons dont ce village du pays de Born s’est fait une spécialité. La myrtille y est reine, comme l’asperge qui se plaît dans ce sol pulvérulent. Ici, nous dit-on le miel de bruyère a le goût du bonheur. On le goutte,  Je préfère le miel d’acacia …Au bord du lac commun à Parentis et Biscarrosse paissent des vaches écossaises qui entretiennent la vraie nature de ces prairies et paysages lacustres.

Le lac de Sanguinet

Le Lac de Sanguinet

Dix minutes en voiture et nous voici à Biscarrosse. Des boutiques s’ouvrent sur une place, les promeneurs s’attardent. Il fait si bon flâner ! Quelques kilomètres séparent le bourg des vastes plages blondes. L’hiver y est,  parait-il,  tiède et doux comme le sable. De nombreux lacs jalonnent le littoral. Comment se sont-ils formés ? Sous l’effet des vents du large, les dunes se font, se défont et le sable a obstrué les estuaires des fleuves côtiers. Le meilleur exemple se trouve à Sanguinet. Des plongeurs extraient des fonds vaseux maints objets témoignant de la présence humaine à l’époque gallo-romaine. Certains usuels, d’autres très rares. On découvre le passé de la petite cité, l’antique Losa, dans le musée qu’elle a créé. Et l’on peut profiter de son lac pour naviguer et se baigner.

Résultat de recherche d'images pour "Woolsack domaine du duc de Westminster"

Domaine du duc de Westminster

Plus tard au sud, Mimizan mérite une halte : la mer, un lac que surplombe Woolsack, domaine du duc de Westminster qui venait y chasser le sanglier, et Winston Churchil y peindre la nature. Coco Chanel loua une maison pour offrir à ses cousettes les premiers congés payés. Le portail monumental de l’abbaye est un livre de pierre ouvert sur des scènes de la vie rurale. Bâtie entre le bourg et la plage, elle a failli disparaître, engloutie dans les sables mouvants. À proximité s’élève une petite pyramide, vestige d’une sauveté, refuge où même les criminels bénéficiaient de l’immunité. Au loin mugit l’océan.  La D41 nous amène à Lévignac, ravissant village où les maisonnettes rivalisent de coquetterie. Un ruisseau le traverse en glougloutant. On poursuit vers le littoral, les mouettes nous offrent un ballet et nous saluent de leurs cris. Sans quitter la côte, on arrive à Hossegor qui nous attend dans l’un de ses restaurant pour une dégustation d’huitres au bord de son lac marin. Il se remplit et se vide au rythme des marées.

Maisons près du lac d'Hossegor #landes #hossegor #lac #nature #lake #house

Nous faisons le tour du lac pour apprécier les belles demeures qui se mirent dans ses eaux. Cela fait beaucoup d’eau ! Sachez cependant que les Landes produisent un délicieux vin de sable !

Nous remontons dans les terres jusqu’à Dax, réputée pour ses boues. Dans ce pays de sable et d’eau, nombreuses sont les fontaines dites miraculeuses.

Fontaine chaude - Dax

Dax, fontaine chaude

Une légende raconte….Un légionnaire romain avait un chien perclus de rhumatismes. La sachant incapable de le suivre, il le jeta dans l’Adour pour le noyer. (Charmant !) Quelle ne fut sa surprise de le retrouver fringant au retour de sa campagne. La boue dans laquelle il s’était vautré sur la rive du fleuve l’avait revigoré. Il venait d’initier le thermalisme et ses bienfaits. Au musée de Borda on peut voir les restes des fondations d’une basilique édifiée par les Romains au début de notre ère. Ce ne sont pas les seuls atouts de cette ville charmante où subsistent des remparts, où le shopping  est roi et que traverse l’Adour qui rime si joliment avec amour… Plus à l’est, Brassempouy, devenu célèbre grâce à la dame à la capuche, She's a jar... with a heavy lid... | Head of a woman known as the  “Venus of... une statuette en ivoire sculpté, première représentation de visage humain : Une merveille de finesse et d’élégance âgée de 25 000 ans ! Un musée nous transporte au coeur de la préhistoire pour mettre nos pas dans ceux de nos ancêtres. Émerveillement garanti pour les amoureux de cette époque lointaine.

Du gras et des ballons

Connaissez-vous les Festivolailles ? Ces marchés au gras nous ramènent à des découvertes plus gustatives. Entre le confit, le magret frais ou fumé et le suprême foie gras fermier, le canard nous donne rendez-vous en différents lieux pour goûter à ces délices du palais arrosés d’un vin de Tursan. Les Landais le servent dans du Samadet,  cette fameuse vaisselle dont le village éponyme perpétue l’art, ô combien noble, né dans l’ancienne faïencerie royale. Musée de la faïence à Samadet. On se mêle à la foule des vendeurs et des acheteurs. Ici, on soupèse, on tâte, on compare, on marchande. On palabre longuement avant de conclure. Et l’on repart avec, dans son panier, de quoi festoyer dignement.

Les berges de la Midouze #montdemarsan #landes #riviere #berges #cloud

Terminons ce périple à Mont-de-Marsan, la ville aux trois rivières : de la rencontre de la Douze et du Midou naquit la Midouze. On flâne le long des berges par l’ancien chemin de halage. De portes ouvertes nous parviennent des éclats de voix : on parle rugby, on s’échauffe. Ici la star, c’est le ballon ovale. Il n’est que d’entendre les supporters s’enflammer et les ovations s’élever dans des gradins. Les fêtes y sont nombreuses, car dans ce pays du bien manger, dont le cœur bat au rythme des flonflons, on sait se divertir et donner libre cour à sa formidable joie de vivre !

Résultat de recherche d'images pour "le rugby  landais"

Peut-on encore affirmer qu’il n’y a rien à voir dans les Landes ?

Au pied des Dentelles de Montmirail

Résultat de recherche d'images pour "les dentelles de Montmirail"

J’ai parcouru les Dentelles de Montmirail de villages en domaines, de forêts en plants de vigne. Ce nom qui ricoche entre soie voluptueuse et nature rocailleuse décrit bien cette région du Vaucluse en Provence.

Quand les bourgeons poussent sous l’écorce et que fleurissent les cerisiers, quand les vignes s’illuminent de camaïeux rougeoyants, vous connaîtrez l’intimité de cette région en toute solitude. Mais si vous aimez être emporté par la foule, la chaleur et les fêtes des vins, parcourir les routes, accompagnés par le chant des cigales, l’été sera votre saison.

Il est maintenant temps d’aller dans ces Dentelles de Montmirail ! Je vous y emmène par l’ouest, par Séguret, le village <de santons>. Comme dans tous les villages aux ruelles caladées, on se déchausse avant d’entrer, enfin, on laisse sa voiture ; prenez le temps, sinon, à quoi bon ? Peintres, sculpteurs, plasticiens, artisans y ont élu domicile. Nous sommes dans la pure tradition provençale :

Résultat de recherche d'images pour "Séguret vaucluse"

Derrière les murs crépis ou de pierres sèches se cachent quelques maisons cossues dont les portes travaillées s’ouvrent parfois  lors d’un repas entre amis, pour déguster un rosé frais devant un soleil flamboyant dans le silence d’une soirée d’été, face à la plaine viticole et aux Cévennes .

De Séguret, glissez à Gigondas, qui a su de distinguer par la culture. En parcourant les ruelles, il faut de bonnes jambes, vous croiserez les ombres de métal des sculptures présentes toute l’année. Là aussi, vous profiterez du couchant avant d’assister aux soirées lyriques dans l’écrin du théâtre de verdure, quand les pierres commencent à se délester de la chaleur de jour. Rien de tel qu’un peu de musique pour adoucir une nuit d’été….

Tous les vins rhodaniens

Vacqueyras, plus discret, a su garder son identité de village viticole. Seule la grande fête populaire du 14 juillet met le village en effervescence, car c’est l’occasion unique de déguster en un seul lieu tous les vins de la vallée du Rhône. Sous un soleil ardent, le repas de 800 personnes, durant lequel le vin coule à volonté, finit en chansons, et les serviettes tournent autant que les têtes. Beaumes-de-Venise est un gros bourg presque endormi. heureusement, son muscat renommé nous rappelle à lui. Si vous souhaitez le déguster, de grâce, évitez les premiers prix, trop doux et sucrés ; testez les cuvées supérieures, plus fines et goûteuses. Nous vous inquiétez pas du regard des joueurs de pétanque qui vous suit sur la place, ils pensent qu’elle leur appartient, mais ils ne sont pas méchants…

Résultat de recherche d'images pour "beaumes de venise"

Les routes et les pistes qui sillonnent les Dentelles sont nombreuses. Je vous invite à partir de Beaumes en direction de Lafare. Dans les années 1980, quelques « néo » occupaient alors les maisons délaissées, on pouvait voir de jeunes couples en habits colorés vivre de peu ou de rien. Quelque uns sont restés et ont fondé une nouvelle vie, liée à la nature. Aujourd’hui, un bistrot de Pays est l’étape indispensable : on y mange, ont y boit un café, on fait le plein de produits locaux, on y blague, on y prend des nouvelles du pays. On vous y indiquera la direction de la cascade Saint-Christophe :

Image associée

Attention, c’est assez sportif, mais belle récompense en haut …

Une croix contre le mistral

En direction de Suzette, les falaises se dressent au-dessus de la route, les vallées s’ouvrent et se ferment au gré des virages ; des mas isolés rappellent une vie oléicole et viticole. Chacun peut donner libre cours à ses envies : les parois rocheuses appellent le grimpeur, les chemins, le randonneur, et les caveaux, le dégustateur. La nature est intacte, pas de nuisances, on est loin de tout ! Le village s’ouvre sur les Dentelles, le Ventoux, la vallée, tout est à votre portée, vous n’avez qu’à vous laisser bercer par les couleurs du jour. À Suzette, demandez comment vous rendre à Saint-Amand. Sur la crête, laissez passer le temps, c’est lui qui se charge de faire bouger le décor, de jouer avec les ombres et les lumières. Et si le mistral s’invite, calez-vous au pied de la croix, vous ne le sentirez plus :

Résultat de recherche d'images pour "Saint-Amand croix   vaucluse"

Le dernier village n’est qu’un pâté de maisons autour de l’église, au pied d’un rocher, dans un virage : La Roque-Alric, une cinquantaine d’âmes y vit.

La sérénité des moines

En redescendant, allez au Barroux, grimpez à pied au château que vous aurez vu de loin avec sa tour crénelée, qui lui aussi vous plonge hors du temps. Si maître mistral est présent, il offre une des plus belles lumières du sud de la France. D’en haut, laissez votre esprit tourner avec les corolles de tuiles blondes, les ruelles en calades qui serpentent vers les vignes et les forêts de pins. Ce sont toutes les senteurs du sud, celle du vieux figuier enlacé avec les pierres, et dont on sait que l’union donnera un goût au fruit dont le jus coulera pour le plus grand bonheur de nos papilles.

Résultat de recherche d'images pour "les moines de barroux  vaucluse"

L’image des moines est là, aérienne et paisible. Ces derniers ont construit, dans les années 1980, un monument sobre, de style roman, en pleine nature au pied du mont Ventoux, à deux pas des dentelles. Allez voir cet immense paquebot de silence posé sur sa colline, même si vous n’êtes pas concerné par la religion. C’est splendide, intemporel, magique, et le cadre, exceptionnel. Pour ceux qui le souhaitent, les moines proposent des retraites….

Qualité et culture raisonnée

Les Dentelles de Montmirail se prêtent à d’admirables randonnées. Certaines vous mèneront vers les thermes de Montmirail , aujourd’hui fermés. Peut-être entendrez-vous au milieu des ruines, dans l’écho du passé, les voix de Sarah Bernhardt et les rimes de Frédéric Mistral. On doit saluer les anciens pour avoir su se reconvertir. L’eau des thermes était réputée pour la santé ; faute de fréquentation, ils ont su la transformer en vin…..

Résultat de recherche d'images pour "les vins de gigondas   vaucluse"

Depuis les cinquante dernières années, lassés de traiter et de ≈faire pisser la vigne≈ comme ils disent, les vignerons ont fait évoluer la production vers la qualité et la culture raisonnée. À Gigondas, 15 domaines proposent des vins en culture biologique. Les vins du «nouveau monde» comme on les appelait il y a vingt ans ont d’abord fait sourire, puis fait peur. Les vins de Vacqueyras et de Gigondas étaient complexes, charpentés, plutôt faits pour la garde, à l’opposé des monocépages fruités venus d’ailleurs, à boire sans attendre. La nouvelle génération de vignerons a dépoussiéré l’histoire en gardant les acquis. On y produit des vins à boire plus rapidement, mais toujours de qualité.

Le nom des Dentelles vient de la finesse des parois rocheuses qui s’érigent vers le ciel, et Montmirail, Mons mirabilis, porte bien son nom de mont admirable.

Une dernière chose :   Un petit concert dans les Oliviers…..

 

 

 

 

 

 

Échappée en Forêt-Noire

À quelques dizaines de kilomètres de Strasbourg, le Land Allemand du BADE-WURTEMBERG déploie de grands espaces naturels ponctués de charmants villages aux traditions bien ancrées.

foret noire./muenstertal-talweiden

Le cousin germanique des Vosges

Pour visualiser la région, imaginez un livre ouvert : au milieu coulerait le Rhin, la page de gauche serait le massif français des Vosges. Sur la page de droite, un peu décalée vers le haut, figurerait la Forêt-Noire (Schwarzwald). Ce massif s’étend sur 200 kilomètres, en parallèle de l’Alsace, de Pforzheim à Bâle.

Photographic Print: Switzerland, Bernese Oberland, Lauterbrunnen Town and Valley by Michele Falzone : 24x18inAu nord, les routes serpentent entre les grandes étendues de hêtres, de sapins et surtout d’épicéas. À Bad Wildbad, un chemin surélevé et une tour d’observation en pente douce (Baumwifelpfad) permettent de se prendre pour un oiseau. À 40 mètres de haut, les arbres se dévoilent depuis la cime et le regard porte jusqu’aux Alpes suisses.

Le centre de la Forêt-Noire est moins austère, cédant la place à des coteaux ensoleillés et à des prairies veillées par des fermes traditionnelles Vineyard hill - Baden-Wurttemberg, Germany Premium wines delivered to your door.  Get in. Get wine. Get social.La vigne s’épanouit notamment dans le Rebland, aux portes de Baden-Baden. Les exploitations comme Weingut Schloss Neuweier, accueillent les visiteurs, curieux des vignes en terrasses et des déclinaisons du riesling ou du pinot noir. Les hauts sommets et les lacs préalpins dominent la partie sud. Le feldberg culmine à 1493 mètres avec maints suiveurs à plus de 1000 mètres. Les vacanciers apprécient les rives du Schluchsee et du Titisee. bateau sur lac Titisee

Coucous, gâteaux et pompons

Peu de régions allemandes possèdent des traditions aussi vivaces que la Forêt-Noire. Du chapeau à gros pompons rouges aux horloges à coucou, le folklore local a rendez-vous dans le musée de la Forêt-Noire, à Triberg. Aux intérieurs artisanaux succèdent une galerie des minéraux ou une collection d’orgues de barbarie. La passion des horloges à coucou est telleGerman cuckoo clocks! I always wanted to see one up close. A traditional piece of folk art at its finest.qu’une entreprise a crée le plus grand modèle du monde (6 tonnes) aux abords du village (Eble Uhren-Park)  Les marchés de Noël mettent en avant les spécialités locales en décembre. Les plus renommés se déroulent à Baden-Baden, Fribourg, Triberg ou Breitnau, sous le grand viaduc de Ravennaschlucht. Et le fameux gâteau ? Eh bien, on n’y coupe pas ! Pâtisseries et restaurateurs le déclinent à l’envi. Chacun s’inspire de la recette de 1915, mêlant une génoise au cacao imbibée de Kirsch, des cerises au sirop et une généreuse crème chantilly :

Forêt noire

Les bienfaits de thermalisme

Il existerait 350 stations thermales en Allemagne, dont une cinquantaine dans le land du Bade-Wurtemberg. Il suffit de répéter le mot Bad (bain) dans le nom de la localité. La sécurité sociale allemande ne prenant plus en charge les cures médicales, la plupart se sont reconverties dans le bien-être.  S’il ne fallait retenir qu’une station, ce serait forcément Baden-Baden.

Plaisirs d'Hiver/ Laure P-R

Friedrichsbad Roman-Irish Thermal Bath. Baden-Baden, Germany. 150 years of curative relaxation.Quintessence du thermalisme avec ses sources à 68°C, elle existe depuis les Romains, voire les Celtes. Mais c’est au XIXème siècle qu’elle prend son essor, attirant artistes et têtes couronnées de toute l’Europe. Aujourd’hui encore, elle garde une aura internationale. Les salons du casino (les plus beaux du monde, selon Marlène Dietrich) rutilent tels les grands appartements de Versailles, tandis que les spectacles se succèdent dans le plus grand opéra du pays. Côté bains, les moins prudes optent pour la pompe du Friedrichsbad avec sa coupole néo-Renaissance et son parcours en 17 étapes. Ceux qui préfèrent garder le maillot se dirigent vers les thermes modernes de Caracalla.

À 40 kilomètres à l’est, Bad WildbadBild: Touristik Bad Wildbad GmbH est le parfait exemple d’une station qui a su s’adapter.

Des cités de caractère

Comme en Alsace, les petites villes et les villages ont gardé leur charme médiéval, alternant pignons, colombages et façades colorées au fil des rues. Les placettes se parent de fontaines, de mairies cossues, de temples ou d’églises, tandis que les terrasses des Biergarten et des Weinstuben désaltèrent les amateurs de bière ou de vin.

Freiburg im BreisgauFribourg-en-Brisgau (Freiburg im breisgau) revendique le titre de capitale de la Forêt-Noire et de cité écolo grâce à son quartier vert. Abîmée pendant la guerre, la vieille ville a néanmoins gardé son cachet. La tour de 116 mètres de la cathédrale est un immanquable point de repère La cathédrale de Fribourg en Brisgau  tandis que l’on flâne le long des rues. La plupart sont décorées de galets du Rhin et bordées par le bächle. Dans ces rigoles de pierre coule une eau pure : elle fait la joie des enfants qui y traînent  de petits bateaux et le malheur des étourdis. Il serait vain de citer tous les beaux villages tels Gengenbach, Gernsbach ou Triberg. Ce dernier se distingue en abritant les plus hautes cascades allemandes et de nombreuses possibilités de randonnées.

Triberg Waterfall - Black Forest, Germany Gutach River, Triberg, Baden-Wurttemberg, Germany  http://www.tripadvisor.com/Attraction_Review-g187285-d190949-Reviews-Triberger_Waterfall-Triberg_Black_Forest_Baden_Wurttemberg.html

Les musées de Stuttgart

La capitale régionale est une bonne porte d’entrée vers la Forêt-Noire. Très bombardée, la ville n’a d’intérêt que par ses collections muséales.

The Mercedes-Benz Museum is an automobile museum in Stuttgart, Germany. It covers the history of the Mercedes-Benz brand and the brands associated with it. Stuttgart is home to the Mercedes-Benz brand and the international headquarters of Daimler AG. Postcard.

Mercedes-Benz ou Porche ? Ces fleurons automobiles ont crée des musées design. Côté Mercedes, le long de paliers en spirale se déploient des ancêtres, une voiture à portière papillon, des bolides ou une Papamobile. Côté Porsche, on passe de la classique 911 à la 917 de course, sans oublier la fameuse Coccinelle. Résultat de recherche d'images pour "la premiere voiture coccinelle"

L’art fait bonne figure avec la galerie nationale d’Art qui présente une large palette, de Hans Holbein à Paul Cézanne ou Jeff Koons. Le musée des Beaux-Arts complète avec les expressionnistes allemands, en particulier Otto Dix.

L’éclat du baroque

Bien érudit qui pourrait s’y retrouver parmi les ducs de Wurtemberg ou les margraves de Bade…mais ces maisons souveraines ont couvert, au XVIIIème siècle, leurs principautés de somptueux palais.

À Ludwigsbourg, dans la banlieue de Stuttgart, deux corps de logis reliés par des galeries forment une impressionnante cour. Castle, Concluded Favorite Ludwigsburg Germany Cas #castle, #concluded, #favorite, #ludwigsburg, #germany, #cas  Germany Castles  Acceda a nuestro sitio Mucho más información   https://storelatina.com/germany/travelling Deux chapelles, un théâtre, de ravissants petits cabinets et des stucs à perte de vue complètent le décor.  À Rastatt, près de Baden-Baden, plus qu’au palais principal, on s’arrête dans la résidence de la favorite, plus raffinée. Schloss Favorite (Rastatt) – Wikipedia Les sols de scagliola imitent le marbre tandis que les murs sont recouverts de milliers de carreaux de faïence. 1f

Couvents et abbayes ne sont pas en reste. À Sankt-Peter, près de Fribourg, le faste de l’église rivalise avec les ornements de la bibliothèque. Non loin, à Sankt-Blasien, l’immense dôme est le troisième plus large d’Europe après Saint-Pierre de Rome et les Invalides :

St. Blasien (Sankt Blasien), Germany, is a town in the Waldshut district in Baden-Württemberg. It is located in the southern Black Forest, 17 km northeast of Waldshut-Tiengen. The town is twinned with Saint-Blaise in Switzerland. There is also a well known Jesuit College Kolleg St. Blasien and an abbey with a famous boy's choir. I was invited to visit the church with a German friend on a cold weekend in 1985. It's round dome dominated the town, its interior was spell-bounding.

Pour finir, détente à Europa-Park

Les 95 hectares du plus grand parc d’attractions d’Europe, après Disney-land Paris, se situent à Rust, entre Strasbourg et Fribourg. Outre une soixantaine de manèges, montagnes russes et parcours à thèmes, Europa-Park propose un véritable tour d’Europe en 14 quartiers nationaux. On passe de Jeanne d’Arc à Don Quichotte via la station spatiale. Miracle …

Résultat de recherche d'images pour "europa park"

 

 

LA VALETTE, capitale culturelle européenne 2018.

Résultat de recherche d'images pour "La Valette"

La capitale de l’État maltais a été désignée cette année capitale européenne de la culture. C’est l’occasion de découvrir la richesse de son histoire, de son patrimoine et de son architecture.

Taillés dans la pierre typique à la douce couleur miel, les édifices classiques et baroques côtoient les lignes épurées et contemporaines du nouveau parlement et de la City Gate, la porte d’entrée de la cité fortifiée, signés Renzo Piano. Partout, en ville et dans l’île, les manifestations culturelles se succéderont jusqu’à la fin de l’année 2018.

Le Muza, le nouveau musée des arts traditionnels maltais, qui est un projet phare de La Valette 2018, devrait ouvrir ses portes en fin d’année. Il sera situé au sein de l’Auberge d’Italie, ancien fief des chevaliers transalpins de l’ordre de Malte.

SUR LES TRACES DES CHEVALIERS

Tour à tour, l’archipel maltais a été envahi par les Phéniciens, les Carthaginois, les Arabes, les Normands, les chevaliers de l’ordre de Saint-Jean, puis par les anglais, avant de devenir enfin indépendant en 1964. Mais ce sont assurément les chevaliers qui ont laissé l’empreinte la plus visible.

La Valette donne le tournis ! La couleur ocre de ses immeubles aux balcons colorés, ne demandent qu’à se faire photographier. Ses petites échoppes sont la vitrine du talent artisanal de l’île. Visitez aussi les jardins et les quais : vous serez récompensé par des panoramas extraordinaires.  A la nuit tombée, l’éclairage donne une dimension magique et vous ramène au temps des Chevaliers.

St Paul Street La Valette

La capitale de la Valette doit son nom au grand maître français de l’ordre, Jean Parisot de Valette, qui a entrepris sa construction en 1566. La ville regorge de palais des XVIIè et des XVIIIè siècles, anciens hôtels particuliers des chevaliers et des nobles. Mais c’est dans la co-cathédrale Saint-Jean que l’on mesure le mieux l’importance de cet ordre de moines chevaliers. Sa façade austère ne laisse rien deviner de la profusion intérieure de dorures et de stucs, mais lorsque les portes s’ouvrent, on est éblouis…

Résultat de recherche d'images pour "La Valette"

Bâtie entre 1573 et 1577, elle abrite des chefs-d’oeuvre comme La Décollation de saint Jean-Baptiste, seule oeuvre signée du Caravage. C’est une peinture extraordinaire, sombre, violente et dramatique.

En été, consacrez les heures les plus chaudes aux musées (climatisés!)

Le Palais des grands Maîtres : 

Malta Island   This 122-square-mile island, part of a Mediterranean archipelago south of Sicily, is rich in history.

Bâti par l’architecte maltais Girolamo Cassar en 1572, vous entrez dans le quotidien de la vie politique maltaise : Le palais abrite la Chambre des Députés, le bureau de la présidente de la république de Malte. Dans l’aile droite, le musée d’armes et armures médiévales nous rappelle combien il devait être difficile de faire la guerre avec tant de kilos de métal sur les épaules…Profitez aussi du charme et  de l’ombre du jardin, le temps d’une pause avant de poursuivre votre balade dans la Valette…

Lascaris Battery -- Lascaris War Rooms are 400 meters underneath the Upper Barracca Gardens, which is one of the best kept secrets in Malta since the Second World War.

Les Trois cités, Cospicua, Senglea et Vittoriosa, sont trois villes fortifiées face à La Valette. C’est là que se sont établis les chevaliers en arrivant sur l’île en 1530, avant la construction de leur capitale. Le fort Saint Angelo, récemment rénové, abrita le palais des Grands Maîtres de 1530 à 1574. De temps à autre, on peut assister à des reconstitutions historiques en costumes, et ses remparts offrent de splendides points de vue. Mdina, située dans les terres, était la capitale de l’île jusqu’au temps des chevaliers. Cette ville médiévale ceinte de remparts, surnommée la cité silencieuse, jouit d’une atmosphère intemporelle et ses ruelles tortueuses abritent encore les palais de nobles familles maltaises. On flâne dans les ruelles pour mieux comprendre l’histoire passionnante de Malte et de son ancienne capitale Mdina,  belle au bois dormant que l’on n’ose éveiller et qui nous fait marcher comme des pénitents, pénétrés par la solennité du décor et la profondeur du mystère de tout ce passé enseveli dans sa gravité muette. Les aficionados aux yeux d’aigle,  reconnaîtront instantanément le cadre de certaines scènes clés de Game of Thrones

UNE MER JAMAIS TRÈS ÉLOIGNÉE

L’archipel maltais bénéficie d’un climat doux et ensoleillé toute l’année et la température de l’eau ne descend jamais en dessous de 13°C. De quoi donner des envies de plongée ou de farniente.

Résultat de recherche d'images pour "La Valette COMINO plongeurs"

Comino, la plus petite des trois îles maltaises, est le paradis des plongeurs. Si elle n’accueille qu’une poignée de résidents à l’année, elle est envahie d’adeptes des fonds sous-marins qui ne rêvent que de s’immerger dans le splendide Blue Lagoon aux eaux translucides. De plus, les marées limitées et l’absence de courants font de Malte un des spots de plongée les plus sûrs au monde. La piscine naturelle St Peter’s Pool à Delimera, près de Marsaxlokk, ravi les amoureux de la baignade,  ils y admirent les reflets azur et verts de ses eaux cristallines, elle est installée à moitié immergée sur des rochers plats. L’île de Malte abrite également plusieurs criques cachées dans les recoins des falaises de calcaire.

Les amateurs de pêche et de poissons se rendent au port de Marsaxlokk pour flâner parmi les luzziRésultat de recherche d'images pour "la valette malte" ces bateaux de pêche colorés qui déchargent leurs prises du jour, tous les matins, celles-ci garnissent le marché aux poissons.

ESCAPADE À GOZO

Malte <3

À trente minutes en ferry de Malte, Gozo s’affiche comme une escapade champêtre et reposante,  cette petite île à l’atmosphère authentique et rurale est le lieu de villégiature des Maltais qui s’y reposent les week-ends et les vacances. Sa capitale Victoria, située au sommet de la plus haute colline de l’île, abrite une citadelle fortifiée et une imposante cathédrale curieusement dépourvue de dôme. C’est d’ailleurs la seule de tout l’archipel. De la forteresse, on admire le paysage alentour à 360 degrés. Plus verte que sa voisine, Gozo est plantée de garrigue, de figuiers de barbarie, d’oliviers, de vignes et d’orangers séparés par des murets de pierres sèches. Pour goûter les produits gozitains, il faut se rendre au domaine de Ta’Mena, premier complexe d’agrotourisme de l’archipel. Le propriétaire, Joseph Spiteri, nous montre son exploitation avant de nous faire déguster les produits qu’il élabore : huile d’olive, miel au thym, pâte de tomates séchées qu’on tartine sur du pain, tout cela accompagné de vins gozitains.

Résultat de recherche d'images pour "gozo malte plages"

Les plages de rêve de Gozo, au sable orangé, attirent aussi les visiteurs. Celle de Ramla Bay abrite dit-on,  la grotte de la nymphe Calypso. Selon la légende, elle séduisit Ulysse pour le retenir prisonnier de son amour pendant sept ans.  La plage de San Blas, à laquelle on accède par un chemin escarpé, est beaucoup moins fréquentée !

Échappées dans la nature

Si Malte est assez urbanisée sur sa côte nord-est, elle reste plus sauvage au sud-ouest et se prête volontiers à la randonnée à vélo ou à pied à la découverte de ses sites naturels. Le chemin le long des falaises de Dingli, qui culminent à 250 mètres, est propice à de belles marches et offre des points de vue spectaculaires sur la côte déchirée et la petite île de Filfla. Les sportifs y pratiquent l’escalade.

Dingli Cliffs l Malta Direct will help you plan your trip

La campagne maltaise et ses petits villages se découvrent aussi à vélo. Préférez les routes secondaires, car la circulation dense et les nids-de-poule peuvent vite s’avérer une épreuve, et gardez à l’esprit que les Maltais ont hérité des Britanniques la conduite à gauche.

Résultat de recherche d'images pour "les temples mégalithiques Mnajdra malte"

Les temples mégalithiques de Hagar Qim et de Mnajdra, au sud, sont un magnifique but de promenade. Ce sont les plus anciennes constructions en pierre de l’île. En hauteur, face à la mer, ils sont entourés de sentiers nature balisés qui permettent de jouir des vestiges archéologiques et du paysage.

UNE CUISINE AUX SAVEURS MULTIPLES

Malte a hérité d’une gastronomie qui mêle les influences arabes, grecques et italiennes. Le lapin (fenek) est le plat traditionnel maltais. Servi en ragoût, frit, rôti, avec des spaghettis ou en tourte, on le déguste à toutes les sauces ! Autre incontournable des tables locales, la ftira est l’équivalent maltais de la pizza cuite au four à bois. Les maltais  garnissent cette pâte épaisse de coulis de tomates, d’oignons, d’oeufs, d’aubergines… On peut observer leur cuisson et les déguster directement à la boulangerie traditionnelle. Les meilleurs plats à tester presque partout sont les fruits de mer frais, les poissons et les fromages locaux de brebis. Les figues récoltées en été,  sont utilisées dans de nombreux desserts et pâtisseries.

Résultat de recherche d'images pour "le caffe cordina à malte"

On peut les goûter au Café Cordina, un des plus anciens salons de thé de l’île fondé en 1837 à La Valette.  Vous pouvez  admirer l’intérieur d’époque : plafond voûté recouvert de fresques de Giuseppe Cali, lustres en cristal… idéal pour une pause gourmande !

Résultat de recherche d'images pour "le caffe cordina à malte"

On s’attable aussi sur la terrasse, pour déguster,  Le nougat aux noix, les gâteaux aux amandes,  les rondelles de miel et de pâte de dattes qui sont quelques-uns des délices que l’on doit goûter à La Valette. Mieux, on en glisse dans sa valise pour les  apprécier aussi  chez soi, avec sa famille ou entre amis…

Malte est une île exemplaire,  qui par ses charmes et attraits a depuis les temps les plus reculés, suscité la convoitise des hommes.  Elle  mérite  que l’on s’y attarde, tant elle a de petites merveilles à révéler – pas moins de 300 églises et autant de palais, sans compter l’une des rades les plus belles du monde et un parfum de jadis ou d’autrefois qui ne peut manquer de séduire les plus exigeants.

Art de vivre, culture, patrimoine, mer.  Que demander de mieux pour un séjour balnéaire au soleil ?

 

L’AUBE au fil des lacs

Résultat de recherche d'images pour "le lac d'orient troyes"

Bulles d’eau ou de Champagne, l’Aube Pétille de toutes ses richesses. L’été les grandes étendues bleutées, comme les sirènes, attirent…..

Ah ça, je l’ai sillonné de long en large ce département de Champagne, et je le connais bien, mais il n’a pas encore fini de me surprendre. Je continue de l’explorer, séduite par la diversité de ses paysages, des berges de la Seine à celles de la rivière Aube qui lui a donné son nom, de ses plaines crayeuses à ses forêts et ses lacs. Justement, si on allait au lac ? C’est ainsi qu’on dit, ici. On va au lac. Le Lac d’Orient. 

Le nom déjà, teinté de mystère et d’exotisme, est un appel. Il est artificiel, pourtant, mais la main de l’homme a si bien œuvré qu’il se fond naturellement dans la nature sauvage. L’eau, la forêt et la terre s’unissent en harmonie, et ce mariage de raison réussi fait le bonheur des touristes comme des Aubois. Ainsi que celui des milliers d’oiseaux attirés par l’eau, les roseaux et les grands arbres.

Réguler la Seine

Et dire que personne n’en voulait, du lac ! On ne voyait pas d’un bon œil la création de ce réservoir dont le rôle premier est de réguler les eaux de la Seine afin d’éviter les crues, notamment à Paris. Convaincre les habitants n’a pas été facile et certains ont fait de la résistance ! C’est vrai qu’il a fallu noyer les chênes centenaires, des prés, une ferme et des tuileries, et déplacer le cimetière. C’était dans les années 1960 et ça n’a pas été un long fleuve tranquille ! « Le bénéfice, c’est pas pour nous mais pour les Parisiens » martelait-on dans les chaumières. Pourquoi ici ? En raison de l’endroit qui s’y prêtait. Une terre argileuse retenant les eaux, une cuvette déjà baignée d’étangs et seulement des prés – pas de cultures – aux alentours. Mais le jeu en valait la chandelle. Désormais, plus de cinquante ans après, outre son rôle de régulateur, le lac attire près de 100 000 visiteurs chaque année, tous ravis par la magie de l’endroit. Un endroit protégé, car il s’étire dans un parc naturel régional, et c’est plutôt rassurant.

En route pour la plage

De Creney-près-Troyes (ses habitants s’appellent des  Coeurlequins, joli, non ?) j’emprunte une nationale bordée de grands champs, puis je tourne sur la droite à La Belle Épine pour rouler doucement, à mon rythme, sur une départementale qui traverse des villages de charme aux maisons coquettes, dont les fenêtres fleuries de géraniums mettent en lumière les pans de bois. On a réhabilité les lavoirs et les granges dans un souci d’authenticité. Tiens ! des ailes tournent sur la butte. Non, pas une éolienne, mais le moulin à vent de Dosches, construit dans la tradition. Il se dresse pour rappeler que de telles constructions servaient à moudre le blé, avant.

Résultat de recherche d'images pour "le lac d'orient voiliers "

Je continue mon chemin et déjà, au loin, j’aperçois les eaux calmes dont l’horizon se mélange au ciel dans un camaïeu de bleus et de gris. Je baisse la vitre. Une bouffée d’air chaud encore chargé des  odeurs de moisson me saute au visage. Fini les blés ondulants sous la brise, les damiers jaunes des colzas, l’étendue mauve de l’œillette. Les champs, rasés de leurs cultures, s’étendent à perte de vue. Ne restent que ces boules de paille disséminées dans la plaine desséchée comme autant de bouchons dorés. Puis, au fils des kilomètres, les senteurs changent, on approche de Géraudot et de sa plage de sable fin. Si ce n’était l’odeur d’herbe mouillée qui remplace celle de la marée, on se croirait en bord de mer ! D’autant que les voiliers font miroiter leurs couleurs sous les rayons clairs et que quelques mouettes volent en rase-mottes. Le dépaysement. Les vacances, ici entre eau et forêts, prennent une saveur particulière, faite de douceur et de plaisirs simples. Baignade, jeux, pédalo, farniente….Le lac d’Orient, c’est un lieu privilégié où l’on peut faire de la plongée, pêcher aussi, de la rive ou plus loin, là où l’eau profonde prend une couleur sombre.

Le Temple de la carpe

Mais continuons notre chemin en traversant la forêt d’Orient pour atteindre Mesnil-Saint-Père. Une autre plage, un port de plaisance où s’amarrent les voiliers dont les drisses chantent dans les mâts, une jetée où se croisent les passants. On y rencontre des promeneurs qui sillonnent à pied, à bicyclette, les rives du plan d’eau, des artistes attirés par les paysages à peindre. D’autres préfèrent l’heure bleue, quand le ciel et la terre s’unissent en fondant leurs couleurs et qu’il ne reste du soleil qu’un reflet sur les ondes. Les village de Mesnil-Saint-Père a préservé son histoire, fier de ses maisons de caractère.

Résultat de recherche d'images pour "le lac d'orient mesnil saint pere"

La brique, production artisanale du terroir, rayonne en animant les façades.

Suivons la nationale pour atteindre Lusigny-sur-Barse où une autre plage nous accueille. Plus intime mais tout aussi plaisante. L’eau, bordée de roseaux, est douce, le sable est chaud, les arbres murmurent….Quelques presqu’îles, des anses où s’abreuvent les saules, des canards, des poules d’eau, des mares habitées de grenouilles, des barques de pêcheurs, tout respire la quiétude dans une nature généreuse.

Résultat de recherche d'images pour "le lac d'orient  aube lac du temple "

Une autre promenade nous conduit sur le chemin du plus grand des réservoirs. Après avoir traversé quelques charmantes communes aux églises atypiques, s’étire le Lac du Temple, réservé à la pêche. Là, c’est le calme assuré avec, pour seul bruit de fond, le concert des oiseaux et celui des rames effleurant les ondes. Mais ce nom, lac du Temple, n’a rien à voir avec la sérénité qu’il dégage ; il vient des Templiers. Ils ont laissé leurs traces un peu partout dans l’Aube et notamment ici, dans la forêt du même nom et la forêt d’Orient. Car, tout près de Troyes, on le dit, Hugues de Payns, originaire du village qui lui a donné son nom, a fondé l’ordre du Temple. Sujet inépuisable cher aux historiens d’ici ou d’ailleurs, qui fouillent terres et bois sur les traces des loges et commanderies templières, ou en quête peut-être du fameux trésor. Les étangs de Pourceaux d’ailleurs alimentent une jolie légende. «Si un jour un pêcheur attrape une carpe avec un louis d’or dans l’ouïe, c’est que le trésor est dessous». À bon entendeur…..

À l’écoute des oiseaux

Le lac du Temple communique avec le lac d’Amance qui, comme le précédent, est un réservoir de la rivière Aube. Et là, c’est encore autre chose. Certes, sa plage fait le bonheur des petits et des grands, mais, ici, pas de voiles au vent. C’est le domaine des moteurs. Bateaux et jet-skis font du bruit et des remous, procurant des sensations à ceux qui les pratiquent. Griserie et liberté… Voilà pour les grands lacs.

Résultat de recherche d'images pour "le lac d'orient le lac d'Amance "

Reste cette forêt qui les entoure. Comme les lacs et une soixantaine de villages, dont Brienne-le-Château (au nord du lac d’Amance) où l’âme de Napoléon Bonaparte, qui y fit ses classes, plane encore, elle fait partie du parc naturel régional de la forêt d’Orient dont la mission est de protéger l’environnement, et de mettre en valeur le patrimoine. Elle est aussi mystérieuse qu’accueillante cette forêt. Une odeur d’essences mélangées caresse les narines. On respire à pleins poumons cette nature apaisante, fourmillant de vie invisible. Pourtant, des pas de rapprochent….c’est l’homme de la forêt. Stéphane, celui qui écoute les oiseaux. C’est son métier. Il recense les espèces et son oreille initiée sait reconnaître le moindre chant parmi la cacophonie matinale. Les notes, les ritournelles, les cris d’alarme, les mélodies de la séduction….Rien ne lui échappe. Ni cet étourneau imitant le chant d’une mésange, ni le geai farceur – cousin du mainate – qui simule des bruits humains….Escale migratoire, le parc accueille aussi de nombreuses espèces pour l’hivernage, dont la grue cendrée et, plus rare, l’élégante et farouche cigogne noire.

Champagne !

Laissons pour un temps ce territoire dont la magie opère entre lacs et forêts. Champs et vergers. Prés et marécages.

Résultat de recherche d'images pour "Les vignes d'Amance aube"

Roulons en direction d’Amance, le village aux célèbres poteries, pour rejoindre, après deux kilomètres de forêts puis de prés, les premiers coteaux où rampent les vignes offertes au soleil. De Bar-sur-Aube aux Riceys, s’étend la côte des Bar, lieu de production du fameux breuvage des rois. Ici, tout est prétexte à faire sauter le bouchon ! Et par cette chaleur, quoi de meilleur qu’une coupe bien fraîche de laquelle s’échappent des bulles fines et légères ? Une coupe bordée de buée, remplie d’un breuvage doré, si prometteuse qu’on en ressent du plaisir rien qu’à la tenir……

Résultat de recherche d'images pour "troyes centre historique"

Troyes, ville romantique …Si de l’âge d’or du textile il ne reste que les cheminées, Troyes, à une demi-heure du lac d’Orient, a préservé son patrimoine. Son centre a gardé son âme. La cité se révèle en petites places, tourelles, hôtels particuliers et élégantes maisons à colombages. Neuf églises se partagent une belle collection de vitraux et des sculptures qui font briller le «beau XVIème siècle» . La ville a gardé sa poésie dans un coeur en forme de bouchon de champagne. Résultat de recherche d'images pour "troyes la ville des amoureux" Un autre coeur, immense sculpté d’inox, clignote désormais la nuit sur les quais, pour rappeler que Troyes est, aussi, la ville des amoureux.

Bar-sur-Seine, EssoyesRenoir a laissé son empreinte. Mussy-sur-Seine et les Riceys, célèbre pour son rosé, le vin préféré de Louis XIV.

La balade se termine. Dejà ? J’aurais pu vous parler d’Héloïse et Abélard, de Bernard de Clairvaux et de son abbaye, de Camille Claudel et du musée qui porte son nom à Nogent-sur-Seine, et bien d’autres choses. Car, si l’été nous a conduits près de l’eau, l’Aube, c’est aussi le charme du Chaourçois, la forêt d’othe et ses mystères, et encore quelques jolies surprises de-ci de-là…..

Cheers !

Résultat de recherche d'images pour "coupe de champagne "