LE CHOCOLAT, un guérisseur universel

Résultat de recherche d'images pour "le chocolat"


Cet «aliment des dieux», découvert par les conquistadors, fait son apparition en France dans la seconde moitié du XVIIème siècle, grâce à l’épouse espagnole de Louis XIV. On le boit avec du lait et parfois des oeufs.

Originaire de l’actuel Mexique, la fève de cacao est consommée depuis plus de trois mille ans.

Pour les Olmèques, les Mayas et les Aztèques, c’est un «aliment des dieux», mais aussi une monnaie d’échange.

On ignore si Christophe Colomb a goûté à cette boisson nourrissante, amère, que les élites aztèques servent dans des tasses d’or, en fin de repas, avec les tubes à fumer le tabac. Ils l’additionnent de piment, de vanille, de fleur de magnolia …Séduits, les colons espagnols se convertissent très vite à la coutume de boire du chocolate, mais ils le préfèrent chaud et avec du sucre.

En provenance de Veracruz, les premières fèves arrivent officiellement à Séville en 1585. Cinquante ans plus tard, nul ne saurait se passer de chocolat à la cour d’Espagne. Il devient la boisson nationale, du moins pour les riches. Dès qu’un hôte passe le seuil de la porte, on lui offre une tasse de chocolat qu’il serait fort impoli de refuser… Il est mélangé avec du piment, de la poudre de rose, de la cannelle, de la vanille, des amandes, de l’ambre, du musc…Tout comme les Aztèques, les Espagnols le font mousser avant de le boire et lui ajoutent du sucre.

Il est réputé être stomachique, cordial, calmant, aphrodisiaque…Il est censé guérir la goutte, le scorbut et même, pour certains, la vérole …

Résultat de recherche d'images pour "le chocolat à la cour d'espagne"

Il fait son apparition en France dans la seconde moitié du XVIIe siècle, grâce à ses vertus thérapeutiques et au mariage de Louis XIV avec une infante espagnole.

On dit que le roi réprouvant l’habitude se son épouse de boire du chocolat, Marie-Thérèse est obligée de le faire en catimini.

Quelques années plus tard, inutile de se cacher, toute l’aristocratie en consomme. Ainsi, Madame de Sévigné Résultat de recherche d'images pour "Mme de sévigné chocolat" qui écrit à sa fille : «Vous ne vous portez pas bien, le chocolat vous remettra ». 

En Italie, le chocolat se diffuse à peu près à la même époque. En 1698, des recettes du cuisinier Massialot attestent que les Français le boivent avec du lait et parfois des oeufs pour qu’il mousse mieux. Les Anglais des Antilles y ajoutent du vin de Madère. Le Marquis de Sade Résultat de recherche d'images pour "Marquis de sade" est, sans nul doute, le plus grand «chocolatomane» du XVIIIe siècle. Sa fidèle épouse est chargée de lui faire parvenir, dans les différentes prisons qu’il fréquente, du chocolat bien sur, mais aussi des pastilles vanillées au chocolat ou des biscuits de Savoie glacés, fourrés au chocolat. 

Il faut attendre 1828 et l’invention par Van Houten de la poudre de cacao pour que le chocolat devienne accessible à presque tous.

Image associée

La première tablette industrielle voit le jour à Bristol, en 1847. On doit le chocolat au lait à Daniel Peter qui a l’idée, en 1875, d’ajouter au beurre de cacao du lait en poudre inventé par Henri Nestlé, quelques années auparavant. 

Aujourd’hui, les véritables amateurs se tournent vers des entreprises artisanales qui reprennent certaines règles établies au XVIIe et XVIIIe siècles, et, surtout qui «n’oublient» pas de mettre du chocolat dans leurs tablettes ! 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s