Plein feux sur le berceau du cinéma

Résultat de recherche d'images pour "le château des frères lumière"

Le «château» des Frères Lumière 

A Lyon se trouve un endroit mythique pour tout cinéphile : L’institut Lumière. C’est ici, en 1895, que le cinématographe est né du talent des frères Lumière, Louis et Auguste.

Sur l’ancien site des usines familiales, dans le quartier Montplaisir, un lieu de mémoire et de conservation a vu le jour. 

3 choses à retenir sur les frères Lumière :

• Auguste et Louis sont nés dans les années 1860 à Besançon.

• Comme leur père, Antoine, ils étaient des ingénieurs et industriels. Leurs inventions ont révolutionné l’histoire du cinématographe et de la photographie.

• Ils tournèrent le premier film de l’histoire du cinéma en 1895, Sortie d’usine, et organisèrent les premières projections publiques.

A la fin du XIXème siècle, la famille Lumière s’installe dans ce quartier de Lyon, qu’elle fait vivre jusque dans les années 70, époque où la production est délocalisée et les usines abandonnées. De ce vaste espace industriel, il ne reste plus que la villa Lumière et le hangar du Premier-Film, dernier vestige du site industriel, des symboles forts de cet héritage qui reste tourné vers l’avenir.

La villa Lumière est construite par le père, Antoine, et inaugurée en 1902. Le patriarche était fasciné par la pierre et aimait jouer aux architectes, comme en témoignent ses autres créations à la Ciotat, Evian et Cap-d’Ail, les lieux de villégiature de la famille. Surnommée «Le Château Lumière» par les habitants du quartier, la demeure reflète les goûts de son créateur : mosaïques en céramique, lustres, grandes fenêtres faisant enter la lumière ou encore cheminées en marbre sculptées. L’ensemble est de style Art nouveau, où priment les formes courbes inspirées par la nature. La villa est aujourd’hui devenue musée, retraçant, grâce à sa riche collection, l’histoire du cinéma et de la famille Lumière.

Image associée

Pour pénétrer dans la propriété, il faut traverser le porche majestueux qui permettait jadis l’entrée des chevaux et des voitures. Marguerite Lumière y fut souvent vue, se promenant sans la luxueuse Renault Vivastella de son mari Auguste. Le jardin d’hiver est une petite merveille aux multiples motifs ornementaux. La verrière inonde la pièce de lumière et offre une vue dégagée sur le jardin. Cette pièce servait de lieu de vie pendant les beaux jours, mais également de serre en hiver pour les plantes de Joséphine, la mère. Viennent ensuite les grands salons, également richement décorés, qui présentent l’évolution du cinématographe, ainsi que les inventions des frères qui révolutionnèrent les techniques photographiques.

Résultat de recherche d'images pour "musée des frères lumières lyon escalier"

La visite se poursuit au premier étage, que nous atteignons en empruntant un escalier à la décoration assez étonnante. Sur les murs peints se trouvent des plants de maïs dans lesquels se cache une basse-cour composée de coqs, poules et poussins, symboles de la famille Lumière. On retrouve d’ailleurs un majestueux coq sculpté dans le bois à l’amorce de la rambarde.

Résultat de recherche d'images pour "musée des frères lumières lyon chambre d'Antoine"Une fois grimpées les marches, nous découvrons la chambre d’Antoine, reconstituée dans sa configuration d’époque, et qui laisse la même impression de voyage dans le temps que le jardin d’hiver. L’endroit est chaleureux et confortable : s’y mêlent les motifs fleuris, les nuances de bois clairs, le rouge groseille et le vert olive.

Le reste de l’étage est consacré aux inventions de la famille, les gammes de produits photographiques et, plus surprenant, médicaux (le tulle gras pour soigner les grands brûlés, par exemple). Il y a également une salle de projection et des expositions de photographie.

Résultat de recherche d'images pour "musée des frères lumières lyon  parc"

Sortons maintenant découvrir le parc, lieu calme et ouvert à tous. Il est agrémenté de l’exposition en plein air L’allée des Inventeurs, rendant hommage aux prédécesseurs des Lumière. C’est aussi ici que prend place, chaque mois d’octobre, le village du festival Lumière.

Résultat de recherche d'images pour "musée des frères lumières lyon  hangar du premier film"Au fond du jardin se détache la silhouette du Hangar du Premier film.  C’est ici que fut tourné Sortie d’Usine, premier film de l’histoire du cinématographe. Ce Hangar, sauvé in extremis de la destruction, est classé Monument historique en 1994. Il a été transformé en salle de cinéma en 1998. La rue qui le longe fut naturellement rebaptisée rue du Premier Film.

L’institut Lumière est un savant mélange de passé, présent et avenir. Il se veut un endroit vivant, porteur d’un bel héritage, mais surtout passeur de mémoire pour les nouvelles générations, comme en témoigne sa riche programmation d’activités et d’événements pour petits et grands. La lumière des projecteurs n’est pas près de s’éteindre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s