Embarquement pour TOULOUSE avec Claude Nougaro.

Un des maîtres de la chanson  française, Claude Nougaro  a représenté dans le champ artistique une figure de métissage culturel qui puise ses racines dans la France populaire, l’Occitanie et les États-Unis d’Amérique. Seules les formes non écrites de la poésie savent toucher un vaste public, et Nougaro a confié à la chanson la mission d’exprimer son élan lyrique.

Claude Nougaro Résultat de recherche d'images pour "claude nougaro à toulouse" naît le 9 septembre 1929 à Toulouse, ville rose, hispanique et cathare qu’il magnifiera dans Toulouse en 1967.

Le chanteur, qui a passé une enfance et une adolescence difficiles à Toulouse, décide d’écrire cette chanson à un moment de sa vie  «passablement compliqué». La première version de la chanson, écrite à Paris à son domicile de l’ avenue des Terne, est donc relativement dure et c’est en discutant avec sa seconde épouse, Odette, qu’il décide d’en faire un « chant d’amour et non un chant de rancune » pour citer les mots de sa femme. Le texte, qui mêle à la fois des éléments du patrimoine matériel et immatériel de la ville, reprend dans son refrain les paroles de La Toulousaine, écrite en occitan   (La Tolosenca) par Lucien Mengaud.

Ò mon país !
Ò mon país !
Ò Tolosa,
Tolosa !

Le thème prend sa source dans la mélodie du carillon des Minimes, celle là-même qu’il a entendue toute son enfance sonner à l’église du quartier.

 À sa sortie, le disque ne remporte pas de réel succès, et c’est au cours des années 1970 et 1980, que la chanson passe à la postérité et, avec son auteur devient emblématique de la ville jusqu’à être considérée comme un hymne officieux de Toulouse et un symbole identitaire fort de la «cité gasconne», jouée notamment fréquemment lors des rencontres de rugby du Stade Toulousain.  Les paroles de la chanson figurent sur une plaque des quais de la Garonne.

«Toulouse est quand même un cadeau empoisonné, dit Alain Wodrascka, car elle a pu réduire Claude Nougaro à un chanteur régional.» Pour les Toulousains, c’est certain, il est leur chanteur. Dans cette fin des années 1960, où fleurissent les mots d’ordre «Gardarem lou Larzac» ou «Volem viure al païs», Toulouse peut apparaître comme une revendication identitaire. Pour les autres, c’est une chanson sur l’enfance et le souvenir. C’est aussi la France des trente glorieuses qu’esquisse Nougaro en cheminant dans sa ville qui n’oublie pas son passé alors que l’avenir la remodèle.

«La forme d’une ville change plus vite, hélas ! que le cœur d’un mortel», écrivait Baudelaire. Pourtant, le visiteur peut mettre ses pas dans ceux du gamin bagarreur et refaire cette promenade de rêveur solitaire. Le décor -l’eau verte du canal du Midi, Saint-Sernin, la brique- est conforme aux rimes. Aux Minimes, les écoliers n’ont plus de cartable mais un sac Eastpak, bourré de coups de poing lui aussi. On se traite toujours de con. Dans le ciel, les Caravelles de Sud Aviation ont laissé la place aux Airbus d’EADS, mais les avions sont toujours aussi beaux. «Ce qui a le plus changé à Toulouse, a dit un jour Claude Nougaro, c’est moi.»

56, boulevard d’Arcole : la maison natale.Résultat de recherche d'images pour "la maison natale de claude nougaro" Face à la place Arnaud-Bernard, une plaque commémorative indique : « Ici naquit Claude Nougaro, poète et chanteur. 1929-2004 ».«C’est la maison de ses grands-parents»Sa grand-mère paternelle était sage-femme. Ses parents étaient musiciens : Liette, sa mère, était pianiste ; son père, Pierre, chanteur d’opéra. Ils l’ont conçu lorsqu’ils étaient à Saïgon. Ils étaient constamment en tournée et Claude a été élevé par ses grands-parents. Ils parlaient peu et Claude Nougaro s’est beaucoup ennuyé durant son enfance. Il a vécu dans le silence mais aussi avec la radio, où il a découvert le jazz, et la littérature ».

 « Pendant son enfance, il a déménagé aux Minimes où il a vécu ses premières expériences de castagne. Un collège, une station de métro et un jardin portent son nom dans le quartier. C’est pourtant à Fermat qu’il a été collégien. Il était un véritable cancre et ses parents l’avaient mis en pension à Sorèze d’où il s’est enfui. Il a conclu sa scolarité en rendant copie blanche au bac. »

Place Arnaud-Bernard, retour aux sources. Résultat de recherche d'images pour "place arnaud bernard  claude nougaro" « Claude Nougaro aimait revenir dans son quartier, un lieu cosmopolite où réside Claude Sicre avec qui il était très lié. Jean-Pierre Mader, Magyd Cherfi et Claude Sicre revendiquent son influence, notamment l’accent qu’il a fait chanter sans complexes. »

 « Dans Ô Toulouse, il cite la basilique Saint-Sernin :Résultat de recherche d'images pour "basilique saint sernin" une fleur de corail que le soleil arrose.»

Le « petit taureau » de l’église du Taur.Résultat de recherche d'images pour "taureau de l'église st taur" « Le petit taureau revient dans ses textes et ses dessins. C’est un surnom que lui avait donné son maître spirituel, le poète Jacques Audiberti, pour son physique, très viril, et son jeu de scène. »

Résultat de recherche d'images pour "place du capitole à toulouse"

C’est  place du Capitole qu’il avait été désigné roi du carnaval : on lui avait proposé de se hisser sur le toit de l’opéra où son père avait été premier baryton. Il avait dit qu’il allait chanter sur la tête de son père…  C’est sous les arcades que son ami Raymond Moretti a peint la série sur les figures toulousaines. Un caisson de voûte lui est consacré, entre le rugby et le spatial. »

Enfin, c’est aussi dans la Garonne, depuis le Pont Saint-Michel, qu’une partie de ses cendres a été dispersée.

85 ans jour pour jour après la naissance de Claude Nougaro et 10 ans après sa mort, le chanteur, véritable emblème de Toulouse, a  sa statue en plein centre-ville, place Charles de Gaulle, derrière le Capitole. Résultat de recherche d'images pour "statue de claude nougaro à toulouse"

L’oeuvre, signée Sébastien Langloys, a bénéficié lors de sa conception en terre du «coup de pattes» de centaines de Toulousains venus apporter leur grain de sel à la sculpture. La statue a ensuite été coulée en bronze dans une fonderie d’art Toulousaine.Résultat de recherche d'images pour "statue de claude nougaro à toulouse"

C’était donc sur Radio-Toulouse, chez ses grands-parents qui l’élèvent, qu’il découvre le jazz (il écrira Armstrong en 1966) : Il y reprend la musique d’une chanson de Louis Armstrong justement, Go Down Moses, inspirée d’un negro spiritual traditionnel du XIX°. Les Negro spirituals ont pour thèmes la rédemption, le triomphe de l’espoir sur la misère et la délivrance. La chanson raconte l’histoire de Moïse délivrant les Hébreux de l’esclavage en Égypte.

À Saint-Germain-des-Prés, il se lie avec Jacques Audiberti (Chanson pour le maçon, 1966), auquel il vouera une amitié indéfectible. Au cabaret montmartrois du Lapin agile, il lit des poèmes et chante ses premières chansons. Parolier pour Philippe Clay, Marcel Amont, Dario Moreno, Jean Constantin (Les Pantoufles à papa) ou Marguerite Monnot, c’est vers les hommes du jazz français, Michel Legrand  au premier rang, qu’il se tourne véritablement.  Le vrai succès vient lorsque Nougaro fusionne l’écriture de chansons avec les événements de sa vie privée : Je suis saoul (1964) est une amusante pochade, Cécile, ma fille (1963) dit comment le désir d’enfant avec l’épouse aimée l’emporte sur le malthusianisme du célibataire. D’autres titres étonnent, en ces temps de yé-yé, par leur façon d’exprimer dans l’euphémisme à la fois l’aigre-doux de la guerre des sexes (Les Don Juan ou Une petite fille en 1962), et la double attirance pour la chanson française et le jazz américain (Le Jazz et la java, 1962). Par ailleurs, sa passion conjuguée pour la musique d’outre-Atlantique et le cinéma devient le fondement d’une inspiration prise dans le chassé-croisé des mythologies des années 1960 : Chanson pour Marilyn, Le Cinéma, À bout de souffle … Le mouvement de Mai-68 lui inspire Paris-mai, plus lyrique que politique. Il s’oriente résolument vers des musiques venues du Brésil ou d’Afrique (Locomotive d’or, 1973), et enregistre tant avec Eddy Louiss qu’avec Baden Powell, dont il adapte Berimbau sous le titre de Bidonville (1966). Il développe en même temps la dimension scénique de son talent : l’Olympia ou Bobino lui permettent de donner libre cours à la fois à l’énergie animale qui l’habite et à un talent de troubadour généreux, à travers une diction articulée où s’entend un phrasé du Sud-Ouest qui redonne souffle à la langue française.

Ce fataliste amoureux de la vie écrit des morceaux comme Dansez sur moi (1973) ou Tu verras (1978), comme autant de pieds de nez adressés à la mort ou à l’usure de l’amour. Tandis qu’il tourne avec le trio de Maurice Vander, Pierre Michelot et Bernard Lubat, la relative désaffection du public dans les années 1980 est interrompue par Nougayork (1987) :

Remercié par Barclay conséquence des médiocres ventes de ses précédents disques, il part pour New-York avec pour seul bagage, l’adresse de la veuve de Charles Mingus. Sur place il enregistre Nougayork avec des pointures de la musique américaine.   Avec 503 000 exemplaires vendus lors de la sortie de l’album, il relance sa carrière. Pour cet opus le chanteur obtint la Victoire du meilleur album aux Victoires de la musique en 1988, ainsi que celle de l’artiste interprète masculin de l’année.

Les albums des dernières années furent sans doute de moindre importance (Embarquement immédiat, 2000). Les Fables de ma fontaine disent cependant l’amour des mots dans un dialogue gourmand avec le fabuliste. Mais Nougaro était malade depuis plusieurs années, et le public a quelque peu perdu de vue ce Toulousain de Paris quand il meurt, le 4 mars 2004. Résultat de recherche d'images pour "claude nougaro toulouse"

Il y a moins un style Nougaro qu’une formule sonore qui le fait immédiatement reconnaître : la résonance d’une voix ardente, la jonglerie verbale quand elle flirte avec le swing, la sympathique misogynie (L’Église, 1963) d’un amateur de femmes, de boxeurs et de taureaux (Petit Taureau, 1967 ; Quatre boules de cuir, 1968). C’est le parolier-poète qui restera inscrit au patrimoine populaire d’une world music de qualité France.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s