La dentelle de Calais un savoir faire Français.

Mondialement réputée pour sa finesse, la richesse de ses fonds et la variété de ses motifs, la dentelle de Calais est devenue un produit d’exception.

L’histoire de cette dentelle commence par une fraude en 1816. C’est le début d’une aventure industrielle qui perdure toujours de nos jours et qui donne à ce produit une renommée hors normes. Un savoir faire français que  beaucoup de pays nous envient.

mg_1044

L’industrie du tulle et de la dentelle nous est venue d’Angleterre en 1816, où les industriels de Nottingham rivalisaient d’ingéniosité et d’innovation pour le tulle à la base de la dentelle. Les anglais ont été les premiers capables de réaliser une maille hexagonale unie et régulière. Au tout début du XIXème siècle, ce sont les maîtres incontestés de la fabrication du tulle mécanique. L’Angleterre veille jalousement à garder le monopole de cette technique et toute personne qui se rendait coupable d’exporter les métiers à tulle était passible de mort. Contrebandiers et industriels s’allièrent pour «délocaliser» la production et traversèrent la Manche pour installer un modeste atelier. C’est ainsi que le premier métier à tisser la dentelle -métier leavers en bois- est arrivé en fraude à Calais, depuis Nottingham sur un bateau de pêche. D’autres suivirent avec des mécaniciens sachant les monter, les faire fonctionner et les entretenir. Ces hommes (et  femmes) venus d’Angleterre, ont constitué la première communauté anglaise à Calais, associée à l’expansion de la dentelle. Par la suite, l’adjonction du système à cartes perforées dû à Jacquard, permettant de faire des motifs, a considérablement accru le potentiel industriel et commercial de la dentelle de Calais a été prisée et vendue dans toutes les grandes métropoles du monde, notamment New-York, Boston, Chicago.

Afficher l'image d'origine

Calais comptait, en 1910, plus de six cents fabricants et environ 1000 métiers qui faisaient vivre la moitié de la cité. Aujourd’hui le parc de métiers leavers français, quasi unique au monde, donne aux pôles de Calais et de Caudry l’exclusivité de la production de «Dentelles de Calais », marque déposée par la Fédération Française des Dentelles et des Broderies.

En 2016, une quinzaine d’entreprises, d’origine familiale pour la plupart, perpétuent la tradition et s’adaptent en permanence aux modes de vie et aux demandes des clients : introduction des matières synthétiques dans les années 1950, de l’élasthanne pour l’obtention d’une dentelle stretch dans les années 80, des microfibres pour le confort et la douceur depuis une dizaine d’années et de l’utilisation de fibres végétales écologiques aujourd’hui. Cette dentelle est exportée à plus de trois quarts de sa production dans le monde entier.

Résultat d’images pour ateliers de dentelle de calais

Plus de soixante étapes sont nécessaires pour réaliser la moindre pièce. l’atelier de production est la phase la plus impressionnante, avec la mise en action des fameux métiers leavers. De l’esquisse à l’expédition, six mois sont nécessaires pour réaliser toutes les étapes d’une chaîne dont la maîtrise est possédée par la culture tullière.

Il y a d’abord l’esquisseur qui transcrit son idée sur un morceau de calque ou avec l’aide d’un ordinateur, puis selon les esquisses retenues un metteur en cartes va les traduire en dessins techniquement réalisables. Un pointeur intervient alors pour enregistrer tous les paramètres nécessaires à la réalisation de la dentelle. Chaque position de fil est pointée à l’aide d’un stylet, puis codée par un ordinateur qui ressort un barème. Vont en ressortir des cartons qui seront montés sur le métier à tisser encore appelé Jacquard dans le jargon. Le metteur en œuvre va alors s’occuper des réglages et préparer les 5000 chariots et bobines contenus dans un métier. le tulliste est celui qui va conduire le métier Leavers. Il va veiller à la parfaite exécution de la dentelle. Viennent ensuite les phases de raccommodage , teinture, apprêt, effilage, écaillage, découpage, surbrodage, pliage et échantillonnage.

La robe de mariée de Kate Middleton avait été fabriquée à partir de dentelle de Caudry. La dentelle du corsage avait même été réalisée à la main. Résultat d’images pour Kate middelton robe de mariée en dentelle de calais

Un savoir-faire bien acquis et établi qui espérons le,  restera en France malgré la mondialisation.

2 commentaires sur « La dentelle de Calais un savoir faire Français. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s